Analyses de la crise covid depuis 2020.. suivies d'autres considérations

Le temps des bilans (2) : En temps de guerre, l’information est la première victime.

Le 04/01/2024

Article du 4 janvier 2023

Saviez-vous que Pfizer intentait un procès contre deux états européens, pour les obliger à continuer les achats de vaccins et pour demander des réparations ? Non ? Ceci n’est pas étonnant. Les médias en France  n’en ont JAMAIS parlé. Un article qui vous informe de ce fait, avant de faire le point sur ce silence médiatique puis d’élargir aux dispositifs de contrôle de l’information que met en place patiemment l’UE depuis une décennie.

Le temps des bilans commence (1) La pandémie Covid : un exercice grandeur nature de contrôle des populations.

Le 01/01/2024

Article du 1er janvier 2024

 

On n’en a pas fini avec le COVID.

D’abord parce que chaque événement potentiellement propice est l’occasion pour les médias de reprendre le discours de la peur. On a eu cela à la rentrée des classes, on l’a eu avant Noël. Les fêtes sont passées. À part dans 4 départements en France, on n’a jamais été au-dessus du seuil dit d’alerte (50 cas pour 100000 en une semaine) et de toutes manières avec des formes si atténuées que l’on se demande s’il vaut encore la peine d’en faire des titres.

Ensuite parce que c’est le moment de tirer des leçons de ce qu’on a vécu.

Les chiffres ne mentent pas. La Suisse les effacerait-elle ?

Le 11/11/2023

Article du 11 novembre 2023

 

Le 3 novembre 2023 l'Office de la santé publique suisse a publié une enquête réalisée tous les cinq ans sur la santé de la population. Cette enquête demande aux gens d’auto évaluer leur santé avec un échantillon d’environ 22 000 personnes auquel on pose une série de questions. Dans la presse, les titres ont mis l’accent sur la santé mentale des Suisses qui s’était assez fortement dégradée depuis la dernière enquête en 2017. Mais en consultant cette enquête le jour de sa sortie, j’ai pu avoir accès à un tableau assez intéressant qui demandait aux gens s’ils avaient eu une des trois maladies suivantes : infarctus, AVC, cancer. Les données, assez stupéfiantes, se résument en trois graphiques

Affirmations péremptoires et place du questionnement (3) : mes propres doutes suivis de vraies interrogations de politiques et de scientifiques

Le 23/10/2023

Article du 23 octobre 2023

En matière de Covid, on commence à y voir peu plus clair sur la dangerosité actuelle du virus, et, avec le recul, sur les effets qu’il a pu avoir sur la mortalité pendant la crise, un effet essentiellement concentré autour des personnes au-delà de 80 ans. Mais les statistiques sur les excès de mortalité en Europe et dans les pays massivement vaccinés (cf livraison précédente) montre qu’il se passe quelque chose. Quoi au juste ?

Affirmations péremptoires et place du questionnement : où en est-on entre vaccinés et non-vaccinés ? (2)

Le 03/10/2023

Article du 1er octobre 2023

 

Cette deuxième livraison reprend une thématique déjà abordée dans d’autres blogs. L’excédent de mortalité en Europe, dans chaque tranche d’âge, depuis 2021.

Affirmations péremptoires et place du questionnement : où est la science ? (1)

Le 01/10/2023

Article du 1er octobre 2023

Je commence une réflexion en deux ou trois livraisons, histoire de ne pas rédiger un seul gros pavé illisible.

Le temps est venu des interrogations, car il n’y a plus d’urgence sanitaire et on doit pouvoir réfléchir tranquillement, en 2023, à ce que nous avons vécu mais aussi à ce que nous vivons encore, parce qu’il suffit de voir les titres des journaux en cette rentrée pour comprendre que rien n’est terminé. Même si les gens disent que pour eux le Covid, c’est fini, pour nos gouvernements et pour Pfizer, rien n’est terminé. C’est un peu comme quand les gens vous disent « Moi, la politique je ne m’en occupe pas » et que vous savez que « la politique », elle, elle s’occupe de ces gens !

Chaud devant ! Le nouveau discours de la peur

Le 15/08/2023

Article du 15 août 2023

 

Longtemps, j’ai vécu avec l’idée que je n’avais pas à craindre du Pouvoir, dans un État démocratique où l’on pouvait en changer, manifester sa volonté populaire, et se préserver des abus toujours tentants pour les dirigeants.

Le premier signal d’alarme véritable a été le référendum sur le Traité européen de 2005. Le peuple français avait dit non, les Pays bas aussi ainsi que l’Irlande : dans ces deux pays, on a fait revoter jusqu’à ce que le Oui s’en suive.

Des chiffres et une histoire

Le 03/07/2023

Article du 3 juillet 2023

 

Dans mon article du 8 juin, je terminais par la question de la surmortalité observée en France :

« Loin de moi l’idée de faire de ce vaccin covid si sûr (qui a eu en un mois tout le recul nécessaire pour être approuvé et administré urgemment à toutes les catégories de la population, nourrissons et femmes enceintes normalement écartées de tout traitement), le responsable de tous les mots, mais hier l’INSEE a publié les chiffres de la mortalité 2022 en France. Bizarre… Toute la presse française s’est faite hier l’écho de cette publication. Je prendrai juste un seul article dans la presse mainstream.

De quoi le Covid est-il le nom en 2023 ?

Le 08/06/2023

Article du 8 juin 2023

Cela fait maintenant des mois que même les personnes les plus atteintes par le discours de la peur ne peuvent plus vraiment croire que le Covid a été la grande menace sanitaire que les pouvoirs et les grandes compagnies pharmaceutiques nous ont vendue.

Le Covid a été l’occasion de mettre en place des mesures jamais vues dans la limitation des libertés publiques, dans le gaspillage de l’argent public, dans le contrôle de l’information.

Et ça continue encore et encore…

Le 23/04/2023

Article du 23 avril 2023

Les amateurs auront reconnu quelques paroles de Cabrel. Je vais parcourir le paysage du Covid à travers quelques nouvelles qui montrent que, même quand la maladie s’est banalisée et que la société vit avec, les affaires continuent avec notre argent.

Cabrel continuait ainsi : « C’est que le début, d’accord, d’accord ».

Commençons par nos amis suisses qui vont cracher encore pas mal au bassinet de Pfizer, continuons avec les labos qui montent les prix de manière spéculative, poursuivons avec les labos qui lorgnent sur des marchés encore à faire mûrir avec l’aide des médias, n’abandonnons pas les personnels non-vaccinés mis à l’écart  et la poursuite de leur déni de justice et finissons par une nouvelle qui vient de Suisse et qui laisse entrevoir quelques lueurs de justice peut-être.

Tout ça pour ça !

Le 12/03/2023

Article du 12 mars 2023

Dans la France de mars 2023, alors que l’épidémie est techniquement terminée depuis deux mois, le vaccin continue à séparer le bon grain de l’ivraie. Comme s’il était un instrument indiscutable. Le Pouvoir s’acharne sur les non-vaccinés pendant que les recherches scientifiques finissent de révéler ce qu’on savait depuis le début : le caractère peu létal de la maladie.

Fin de l’épidémie ? Place à la nouvelle normalité.

Le 19/02/2023

Article du 19 février 2023

Le Covid est en recul constant depuis plus d’un mois. On pourrait penser que la vie « normale » a repris ses droits, retour au Monde d’avant, comme disait le Président en début d’épisode. En apparence seulement mais il n’en est rien. Cet article, je l’écris en reprenant quelques indices de la nouvelle normalité qui s’est mise en place à la faveur de cette crise qui est au moins autant une crise de la démocratie qu’une crise sanitaire.

Cachez ces chiffres que je ne saurais voir : fin des données australiennes

Le 12/01/2023

Article du 12 janvier 2023

 

"On peut discuter de tout, sauf des chiffres". Tout le monde se souvient de ce slogan du Ministère français de la Santé. Comme s'il y avait une Vérité des chiffres ! Comme si les chiffres n'étaient pas élaborés par des personnes, mais passons. Et quand les chiffres ne sont pas bons ? On les supprime : c'est simple, non ? Le Ministère de la Santé de Nouvelles Galles du Sud (Etat de Sidney, Australie) vient de publier le premier rapport de suivi hebdomadaire 2023 concernant les cas de Covid 19 (décès, hospitalisation, soins intensifs avec Covid).

https://www.health.nsw.gov.au/Infectious/covid-19/Pages/weekly-reports.aspx

Comme annoncé fin décembre 2022, ils ont effacé les données sur le statut vaccinal des personnes concernées.

Quatrième dose : de plus en plus alarmant

Le 06/01/2023

Article du 6 janvier 2023

Le Ministre Braun a entonné début décembre le discours de la peur « Maintenant il va y avoir des morts » pour pousser les gens à la 4e dose avant les fêtes. https://www.lindependant.fr/2022/12/09/covid-9eme-vague-maintenant-il-va-y-avoir-des-morts-alerte-le-ministre-de-la-sante-10857258.php

De la France des Lumières à la Start up nation à la bougie

Le 04/12/2022

Article du 4 décembre 2022

 

Ces derniers jours, le gouvernement s’est mis en ordre de marche pour nous annoncer de futures coupures d’électricité. Nous vivons désormais sous la menace. Comme pour la crise Covid, nous sommes les responsables, c’est de notre comportement que va dépendre le fait de devoir couper ou pas. Souvenez-vous, il y a encore un an c’était : « Si vous n’êtes pas sages (entendre : mettre le masque, se vacciner) nous serons obligés de vous reconfiner… pour sauver l’hôpital ». C’était de notre faute si les hôpitaux ne pouvaient accueillir les patients.

La crise Covid : la science malmenée (2) - « Tous éliminés, tous protégés ».

Le 01/12/2022

Article du 1er décembre 2022

Voici la deuxième partie de mes réflexions sur la science mise à mal en temps de Covid.

Il s’agit cette fois de vous parler d’un article rédigé par un auteur australien, publié dans une revue de médecine de Taipei et qui a été si bien signalé qu’il figure sur le portail de revues US officiel en médecine, United States National Library of Medicine.

On est donc face à un écrit qui a déjà une belle reconnaissance. De ceux que l’on peut citer à la télé ensuite lors des discussions de plateaux, entre gens qui savent de quoi ils parlent et à destination de ceux qui ne savent pas.

La crise Covid : la science malmenée (1)

Le 27/11/2022

Article du 27 novembre 2022

 

Tout au long de la crise Covid, le Pouvoir a prétendu s’appuyer sur la science pour justifier ses mesures. Ceci suppose que :

  • la science est faite de certitudes définitives alors qu’elle n’est au mieux que des hypothèses vérifiables à l’instant T, mais rapidement dépassées ;
  • le savoir scientifique peut organiser la société indépendamment de considérations politiques, sociales, économiques, morales.

Tous menacés : de quoi la non-réintégration des non-vaccinés est-elle le symptôme ?

Le 20/11/2022

Article du 20 novembre 2020

 

Nous sommes en novembre 2022. Une partie des citoyens français est victime depuis plus d’un an de mesures discriminatoires. J’ai déjà écrit sur le sujet mais j’y reviens car il est un symptôme patent de la crise de notre démocratie, qui n’en est plus vraiment une. Certes ce n’est pas la Corée du Nord, mais cela ne suffit pas à me rassurer.

Dissonnance cognitive et double pensée

Le 13/11/2022

Article du 13 novembre 2022

 

Ma réflexion du jour part de personnes que je peux rencontrer dans mes amis, mes connaissances : celles qui continuent à se faire vacciner contre le Covid, pour la quatrième voire la cinquième fois en un an et demi (c’est là un comportement observable révélateur d’une croyance). Fondamentalement, je m'intéresse à la nature et au poids de nos croyances dans nos comportements, nos décisions. Je vais traiter du Covid pour ma démonstration, parce que c'est la question qui nous amène à devoir actuellement faire des choix, mais je pourrais aussi bien parler des USA et de leur rôle dans la crise ukrainienne, que nous ne voulons pas voir autrement que sous la représentation sociale du « les USA sont les alliés de l’Europe, ils sont là pour nous sauver » alors que l’Histoire récente et les événements actuels regorgent de contre-exemples ? Ce sera peut-être une future livraison, mais des éléments sont déjà présents dans « Nous autres civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles » (Paul Valéry).

Faut-il prendre la 3e ou la 4e dose ? Des signes alarmants venus d’Australie.

Le 29/10/2022

Article du 29 octobre 2022

 

En France, on ne connait plus le statut vaccinal des hospitalisés et décès, depuis juin. J’en ai déjà parlé. http://informations-covid.e-monsite.com/blog/on-casse-le-thermometre-la-france-arrete-de-compter-les-non-vaccines-parmi-les-cas-de-covid.html.

Honnêtement, ce que je lis avec le cas de la Nouvelle Galles du Sud (Sidney) est tellement surprenant que je me dis que je ne lis pas bien. Une incompétence de littéraire, un biais de lecture, des oeillères, je ne sais pas. Le site où je vous emmène permet de faire varier plein de paramètres. Alors si vous voulez bien vérifier ce que je raconte, je vous rappelle qu'il y a une fonction Commentaire sous les articles. Se faire détromper, c'est mieux que colporter des conneries. Je n'ai pas envie de désinformer à mon tour. Allez-y gaiement donc !

Il est important de faire un point précis au moment où la France et ses voisins lancent une quatrième campagne de vaccination. Une campagne qui ne décolle pas en France : moins de 2400 vaccins sont faits par jour en ce moment dans tout le pays.

 

Le vaccin en connaissance de cause (6) : le coût de la désinformation

Le 28/10/2022

Article du 28 octobre 2022

 

La démocratie a besoin d’une population informée. Quand l’information manque, il faut enquêter. C’est ce que va faire la Procureure de l’UE puisque ni Ursula Von der Leyen, ni Pfizer ne veulent donner accès à des informations essentielles sur les contrats passés, sur les négociations.

Le corolaire c’est que l'on cherche partout à débusquer la désinformation. C’est la nouvelle mode. Ma livraison précédente parlait de la loi 2098 prise par la Californie pour empêcher les médecins de tenir des discours non conformes à un certain consensus (mais qui le définit ?) et de l’UE qui liait la désinformation sur le vaccin à des discours anti-occidentaux et anti-UE. Carrément !

Le vaccin en connaissance de cause (5) : le coût sociétal d'une médecine sous influence et sous contrôle

Le 23/10/2022

Article du 23 octobre 2022

 

J’ai commencé à brosser le tableau dans les livraisons précédentes : les bénéfices du vaccin sont peu  évidents pour la population générale, voire minimes, les risques réels deviennent des effets indésirables plus ou moins graves pour un nombre non négligeable de personnes, les coûts économiques sont faramineux et les contrats passés pour se procurer les doses ont toutes les apparences du détournement d’argent public, en même temps que de la promotion inconsidérée pour une nouvelle technologie vaccinale qui n’est pas maîtrisée mais qui est une poule aux œufs d’or et dont on a décidé pour nous qu’il n’y aurait plus d’alternative.

Le vaccin en connaissance de cause (4) : les aspects politiques – Analyse du rôle de la Commission européenne

Le 19/10/2022

Article du 19 octobre 2022

 

J’ai déjà exposé dans d’autres articles des aspects politiques liés soit au Covid lui-même, soit au vaccin : minoration du rôle du Parlement, suspension de l’état de droit et remplacement par divers régimes d’état d’urgence sanitaire, restriction des libertés individuelles (droit de se déplacer), mise en place de dispositifs de contrôle (autorisations de sortie), régime discriminatoire entre les personnes sur la base de données de santé (passes sanitaire et vaccinal avec présentation obligatoire de QR code). Je n’y reviendrai pas et pourtant !