Créer un site internet

Conseil d'Etat et covid

Le 17/05/2022 0

Conseil d'Etat et Covid

Article du 28 septembre 2020

Le Conseil d’Etat a donné un avis sur un projet de loi qui va prolonger l’état d’urgence sanitaire.

https://www.conseil-etat.fr/ressources/avis-aux-pouvoirs-publics/derniers-avis-publies/avis-sur-un-projet-de-loi-prorogeant-le-regime-transitoire-institue-a-la-sortie-de-l-etat-d-urgence-sanitaire

Lisez les différents articles, le 4 et 5 en particulier, c’est très inquiétant. Au nom d’un crise sanitaire dont les données sont bien discutables, l’Etat prend les pleins pouvoirs sur nos vies. 

L’Etat manipule à sa guise les critères d’alerte, rouge, maximale, renforcée, créant des catégories nouvelles et suivant les indicateurs qui l’arrangent.

Les derniers critères sont les suivants :

https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/etat-des-lieux-et-actualites/article/indicateurs-de-l-activite-epidemique

Le taux d’incidence : le nombre de nouveaux cas pour 100 000 habitants sur 7 jours glissants. 
 Le taux d’incidence chez les personnes âgées : le nombre de cas pour 100 000 habitants chez les plus de 65 ans, sur 7 jours glissants. 
 La part des patients COVID dans les réanimations : le nombre de patients COVID+ sur le nombre total de lits occupés en réanimation.

On voit apparaître un critère jamais utilisé avant, celui de l’incidence chez les personnes de plus de 65 ans. Et rappelons qu’incidence n’est pas égal à malades, loin s’en faut vu le nombre des asymptomatiques  et des tests faux positifs, très nombreux. Et rudes symptomatiques, il y en aussi chez les +65, je vous avais envoyé un article sur la maison de retraite protestante Montpellier : 6 ou 7 cas, tous symptomatiques. Idem en Lozère. Ne pas confondre âge et risque. Mais maladies diverses et risque. 

Quant au dernier critère, il est tout simplement scandaleux :

- au 25 septembre, le taux d’occupation des lits en réanimation par des patients COVID est de 16,2. Et en PACA, là où l'on ferme les restaurants, de 35. Souvenez-vous que le 11 mai, il fallait être en dessous de 60% pour être en vert… On en est très loin.

- et s’il est scandaleux c’est parce qu’il est relatif… à l’état de santé… de notre système de santé. Si on n’avait pas fermé tant d’hôpitaux et tant de lits dans les hôpitaux, on aurait des % plus bas. Et si on prenait dans les 100 milliards pour créer 25000 lits de réa de plus en les concentrant sur quelques zones, il n’y aurait plus aucun prb de santé. On fermerait pas les restaus. C’est cela qu’il faut dire que gens dans la rue et j’enrage que les politiques ne portent pas ce discours… politique ! Et suivent comme des moutons quelques  médecins trop contents de mener la barque. Que font les oppositions ?

Moralité : on fait payer à toute la population dans ses libertés et dans son portefeuille aussi les choix d’une politique.

Pour finir, on ne parle plus du R0… vous savez, combien de personnes en contaminent combien. Pourquoi ? Il est de 1.06….

https://dashboard.covid19.data.gouv.fr/suivi-indicateurs?location=FRA

Bref, l’épidémie stagne vraiment !!!!

Alors le gouvernement a créé d’autres façons de le calculer :

https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2629823-r0-taux-reproduction-coronavirus-covid-france-carte-definition-comment-est-il-calcule/

Où l’on voit qu'avant, on avait le R0 « effectif »… mais à 1,06 il n’est plus présentable. Alors on sort de nouveaux R0, calculés à partir d’autres données.

"Les taux de reproductions calculés à partir des passages aux urgences et des hospitalisations sont ceux à suivre en priorité ces prochaines semaines, précise Santé Publique France. A date :

  • Le R calculé à partir des données virologiques est significativement supérieur à 1 : 1,06, mais largement sous-estimée, prévient Santé Publique France.
  • Le R calculé à partir des données de passages aux urgences est significativement supérieur à 1 : 1,25.
  • Le R calculé à partir des données d'hospitalisations est également significativement supérieur à 1 : 1,28

Bref, on change encore de thermomètre et du reste, comme ces chiffres ne sont pas assez effrayants (la gastro et la rougeole, c’est R0 12 ou 15) , on ne sait qu’en faire alors ils n’entrent plus dans les critères.

Et les morts ?

55 le 25 septembre… et on a des cas au-dessus de 5000 par jour depuis un mois et demie, et au-dessus de 10000 depuis 2 semaines (14000… 13000.. on se fait peur)… en juillet, août, on avait 700, puis 1000 cas par jour et on avait 15, 20 décès environ…. On nous promettait l’apocalypse pour la rentrée… il y a un mois. On a 20 fois plus de cas, mais deux fois plus de morts et le chiffre est stable…

Alors on dit : « oui mais c’est parce qu’on sait mieux soigner, donc moins de morts »…

Je réponds : « Mais c’est Super, et vous savez quoi ? Si cela touche si peu de monde sous des formes graves mois de 1% des malades) et est si peu contagieux (1,06), et qu’on peut le soigner… Alors elle est où la gravité ? Quand est-ce qu’on en finit et qu’on revient à nos libertés ? »

C'ètait le coup de gueule du jour contre une dictature sanitaire, il n’y a plus d’autre mot.

Ajouter un commentaire

Anti-spam