Pourquoi les Français acceptent-ils ?

Le 18/05/2022 0

Article du 8 décembre 2020


Le titre ne fait pas dans la dentelle, c’est aussi que les médias et politiques commencent à nous prévenir que le 16 décembre rien ne va changer… confinement suite mais pas confinement fin. 
Il est de plus en plus évident que notre gouvernement ne relâchera plus jamais la pression. Il a trouvé un moyen de contrôle la population, la peur, il ne va pas le lâcher de sitôt. 

Pourquoi ? Parce qu’on n’atteindra pas le chiffre magique des 5000 contaminations par jour… on ne pourra pas déconfiner donc, l’objectif n’étant pas atteint. 
Mais quel objectif ? Fixé par qui ?

Un objectif sorti du chapeau de Macron. 5000 contaminations par jour… Enfin « contaminations"… tests PCR positifs, ce qui n’est pas la même chose du tout c’est une chose maintenant bien connue. Mais passons. Ramenons juste ce chiffre à la réalité démographique. 

5000 contaminations par jour sur 70 000 000 de français… cela fait 0,00007  % des français contaminés par jour. Oui 7.10 puissance-5 comme m’affiche Excel qui refuse d’enfiler les décimales à ce niveau. Sur un mois, Excel y arrive, cela fait ce même chiffre fois trente : 0, 002… 2 pour mille Français en un mois « contaminés ». Avec 2 Français pour mille contaminés en un mois, on est sous l’eau… 

Relisez bien et mesurez ce que cela veut dire sur l’état de notre système hospitalier, et sur la dictature qui s’installe sans opposition au nom d’un danger certes non nul pour la santé de quelques personnes mais grossi mille fois par la loupe des médias (on exhibe un malade qui a encore des symptômes 6 mois après : mais que représente-t-il statistiquement par rapport à tous les guéris qui n’ont plus rien ? Mais ce que les Français retiendront c’est qu’une fois le Covid attrapé, on ne s’en débarrasse plus jamais. Faux). 

Voilà donc ce que représente la barre fixée pour qu’on puisse déconfiner le 15 décembre. Pourquoi 5000 ? Accrochez-vous : Parce que c’était le chiffre en août… Ah ouais… Heureusement, il n’a pas dit 2000 ou bien 1000, après tout, c’est lui qui décide, avec son Conseil de défense. Mais peut-être nous dira-il cela pour janvier… 

Pourtant, le fameux R0 est en-dessous de 0,6 : on n’en parle plus de celui-là… 

Ce sont donc ces chiffres qui vont décider si vous pouvez à nouveau vous déplacer librement, travailler (je parle des restaurateurs, des serveurs, des cafetiers condamnés jusqu’au 20 janvier quand les supermarchés sont des ruches, je parle des profs de ski et des saisonniers, de tous les gens qui alimentent les restaurants, des hôtels, des clubs de sport et demeures moniteurs, etc.), faire du sport, vivre quoi. Faites une croix dessus : les médias ont déjà commencé leur travail de propagande. Thanksgiving est passé par là entre temps. France 2 parlait déjà de troisième vague en janvier au vu de l’exemple américain. 

Et si vous pensiez que le vaccin vous délivrerait, détrompez-vous. On nous dit déjà que les vaccinés seront juste des gens qui n’auront pas de symptômes mais qui seront porteurs. On continue à appeler cela un « vaccin », un truc qui ne vous empêche pas d’attraper la maladie mais qui diminue les symptômes ? Il n’y a pas abus de langage ? Escroquerie sémantique ? Les vaccinés seront des assassins potentiels devenus silencieux quoi. On va juste multiplier les asymptomatiques, mais il ne faudra pas baisser la garde. Surtout pas…. La guerre n’est pas finie avec le vaccin ( je ne prends pas la peine de relativiser ces vaccins que l’on va nous administrer  sur la base des discours publicitaires des fabricants, mais sans recul dans le temps et sans publication scientifique), les privations de nos libertés non plus. 

Pendant ce temps le confinement fait des ravages sociaux, psychologiques. Je ne sais plus lequel des médecins qualifiés de rassurantes disait : Si le confinement était un traitement médical, on l’aurait interdit depuis longtemps, vu la liste de ses effets indésirables attestés par rapport au bénéfice apporté. 

Mais continuons, il faut passer sous la barre des 5000. C’est vital ! La guerre continue. 
Vous avez lu Orwell, 1984 ? A lire d’urgence si ce n’est pas le cas…. 


 

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×