Créer un site internet

Tweets et affolement

Le 17/05/2022 0

Article du 5 août 2020

Quand je lis les tweets ci-dessous, j’ai vaguement la trouille sur le collectif qu’on est en train de construire à travers cette psychose organisée. Marion L’Hour (France inter et autres médias) s’indigne et les autres hurlent avec elle. 

L hour

On a l’impression que le monsieur sans masque est un terroriste… « les gens non masqués mettent tout le monde en danger ». On n’est pas loin du pilori, de la dénonciation, de la violence physique...

Ces tweets sont écrits dans un contexte, rappelons-le, qui est celui d’un pays oû le taux d’incidence (personnes atteintes pour 100 000), est en dessous de 10 sur 100000 - rappel : en France pour les maladies respiratoires, le seuil épidémique était fixé avant Covid, à des valeurs entre 155 et 186 ces dernières années : on n’a jamais eu de seuil de vigilance à 10, ni d’alerte à 50 pour les grippes- et même avec ces seuils très bas on est encore... en-dessous). Les graphiques sont parlants, tous en baisse, sauf le nombre de cas quotidiens (mais on parle de nombre de malades, cela ne veut pas dire de positifs avec complications - la moitié rappelons-le n’aura pas de symptômes).

Je vous laisse vous promener sur les départements français sur le site 

https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2489651-covid-19-en-france-chiffres-courbes-cartes-l-evolution-du-coronavirus-simplifiee/#courbe

Avec les chiffres du 3 août…  Landes 1,9 pour 100 000  ; Aude 0,8… ; Finistere 3,1, Côtes d'Armor 4… Oui il y a quelques départements au-dessus de ces seuils (si bas), mais la question est :

« Il faudra atteindre quels chiffres en dessous des seuils pour dire qu’on peut reprendre une vie normale ? Ou bien c’est jamais ? »

J’aimerais vraiment que le gouvernement et son conseil scientifique qui lui sert de caution répondent à cette question : on ne va pas vivre pendant des années sans se sourire en public, en se distanciant socialement (un couple de mots antagonistes : le premier détruit le second), en se méfiant de son prochain comme de … la grippe ! Quelle société fabrique-t-on ainsi ? 

On nous parle du R0, légèrement au-dessus de 1. 

Voici en effet une carte actualisée

https://infogram.com/covid-nombre-de-reproduction-1h7j4dmo1q994nr

Au passage : vous savez de combien est le R0 de la gastro-entérite en phase épidémique ? 17… La varicelle ? 16…

Pour paraphraser Marion L’Hour, « Quand je lis ces tweets, je suis le seul que cela effraie ? »

Elle est là ma vraie trouille. Dans le sentiment d’angoisse qui monte dans une population qu’on a déboussolée à force de discours contradictoires, dans la perte du sens critique chez nos concitoyens qui, apeurés, se livrent aux injonctions d’un pouvoir censé les protéger, dans l’impossibilité de plus en plus grande de tenir le moindre discours critique sur ce qu’on vit sans être pris pour un fou dangereux. 

Bon, je vais arrêter… vous me prendrez bientôt pour un fou ! Si c’est le cas, vous m’écrivez en retour et je garde mes ruminations pour moi-même…

Ajouter un commentaire

Anti-spam